Sporevents

2018 // Porto + fort que Manchester


Porto récidive 10 ans après. Mais cette fois c'est le Football Club. Pas le Boavista, quadruple vainqueur de l'épreuve en cinq participations.



City toujours placé, jamais gagnant à Orvault. Déjà finaliste en 2014 et 1/2 finaliste en 2017, les mancuniens n'ont rien pu faire face à l'hégémonie portugaise, le favori de l'épreuve.

Le FC Porto inscrit son nom au prestigieux palmarès dans un contexte particulier. Pour son vingtième anniversaire, c'est la première fois que la finale se déroule sur le terrain synthétique. 

Après une ouverture de tournoi avec à la fois l'hymne et le soleil brésilien ainsi qu'une cérémonie haute en couleurs, en émotion et en messages, la météo exécrable entre 18h et 22h a gâché les réjouissances. La capacité d'adaptation des organisateurs a permis de sauver une fête qui aurait pu être la dernière.

Malgré tout, les matchs ont tous commencé à l’heure, les enfants sont épuisés mais heureux, les organisateurs sont contrariés mais soulagés et le carré final est digne de la Ligue des Champions. 
Ce n'était pas gagné.